Pourquoi IT3E ?

L’enjeu essentiel de la réussite du développement durable est de faire évoluer les comportements, de réussir le pari des transitions énergétique, écologique et économique, et de former à une citoyenneté respectueuse de l’environnement, et d’amener à une responsabilité sociale, civique et solidaire. Face à ce défi, la transmission du savoir autour du développement durable en direction d’acteurs multiples constitue le principal levier de réussite. L’éducation y joue un rôle central. Elle doit s’adresser à différents publics dont  les « décideurs » (chefs d’entreprises, les chargés de projets, les élus locaux, les responsables scientifiques et politiques) pour leur permettre une meilleure prise en compte des enjeux liés au développement durable dans leurs choix et prises de décisions, et pour conduire les mutations économiques associées, et ne pas les subir.

IT3E fait partie du concept de campus innovant de l’université Toulouse III – Paul Sabatier

L’adaptation des services de formation, dont la formation tout au long de la vie (FTLV), est indispensable pour accompagner l’évolution ou l’émergence des métiers associés aux transitions écologique, économique et énergétique. C’est dans ce contexte qu’est né l’Institut pour les Transitions Ecologique, Economique & Energétique (IT3E) sur le site des universités et grandes écoles  toulousaines. Malgré les enseignements performants dispensés par les grandes écoles ou par les établissements universitaires, les chefs d’entreprises, les cadres supérieurs, les décideurs, les responsables scientifiques et politiques doivent sans cesse, assurer compléter leurs connaissances, enrichir leurs savoirs, pour intégrer toutes les dimensions et les enjeux associés au développement durable. L’IT3E permet de proposer une FTLV de haut niveau intégrant les enjeux nationaux, européens et internationaux, tout en tenant compte des besoins associés aux spécificités du territoire. Le développement durable est abordé dans toutes ses dimensions pour mieux en appréhender les implications, les changements associés et leurs cinétiques à différentes échelles. Le besoin de créer ce type d’Institut est explicitement évoqué en page 108 du Livre Blanc de l’enseignement supérieur et de la recherche (2017), car « placée au cœur des Objectifs du Développement Durable, la transition écologique, énergétique et environnementale repose en grande partie sur le développement des connaissances et des technologies, et leur diffusion la plus large.»