1er Mars : Conférence-débat sur la transition dans un monde aux ressources finies

Si la nécessité d’abandonner le recours aux énergies fossiles prête de moins en moins à discussion, leur remplacement par les énergies renouvelables soulève de nombreuses questions. Dans un monde à consommation énergétique croissante, le développement des énergies renouvelables est lui aussi en butte aux limites des ressources puisque les énergies vertes sont grandes consommatrices de minéraux et métaux (cuivre, acier, béton, terres rares, etc) nécessaires à la construction des infrastructures. Cette question de la finitude des ressources est d’autant plus accrue si l’on considère que la transition énergétique est souvent associée à la transition numérique qui est, elle aussi, gourmande en métaux peu abondants. De manière plus globale, l’extraction minière est une activité extrêmement polluante, largement délocalisée dans des pays aux normes environnementales réduites, ce qui ne va pas sans poser des problèmes à la fois éthiques, géopolitiques et de résilience. Quelle est alors la faisabilité d’une transition énergétique qui voudrait concilier écologie, éthique et croissance ?

Ce séminaire accueillera deux spécialistes des ressources métalliques, qui présenteront leurs travaux et leurs analyses de cette problématique. Leurs deux conférences seront suivies d’un débat. Le premier, Olivier Vidal, est directeur de recherche à l’Institut des Sciences de la Terre (Grenoble), thermodynamicien, et auteur du livre « Matières premières et énergie-Les enjeux de demain« . Le deuxième, Benoit Deguillebon, directeur de APESA (Pau) est co-auteur du livre « Quel futur pour les métaux ? ». Il fut également directeur de la Société d’Exploitation de la Pyrométallurgie de Salsigne, localisée sur ce qui fut le plus gros site d’extraction d’or en Europe.   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.